Zoom sur : Trafalgar. Episode du vaisseau l'Achille

Charles Fouqueray voulait être marin, mais il fut peintre officiel de la Marine.

Charles Fouqueray, Trafalgar. Episode du vaisseau l'Achille, 22 octobre 1805
Huile sur toile, dimensions : 252 x 382 cm
Signé en bas vers le centre
Musée Petiet , n° d’inventaire : 897.003            

Charles Fouqueray, Trafalgar. Episode du vaisseau l'Achille, 22 octobre 1805

Le tableau représente une scène des guerres napoléoniennes, la bataille de Trafalgar, qui oppose la flotte franco-espagnole à la flotte britannique au Cabo de Trafalgar, près de Cadix, en Espagne. Ici le vaisseau l'Achille vit ses derniers moments, de nombreux marins sont morts, le feu prend et bientôt l'Achille va sombrer.

Sur une composition assez stable l'angle de vue est pris de façon à donner l'impression que nous sommes sur le pont, mêlés à la bataille. C'est une vision photographique qui nous rappelle la vocation de Fouqueray de «témoin reporter». La scène est peinte avec fougue et brio, dans une pâte fluide. Certains détails sont laissés à l'état de croquis.

Contexte

Napoléon 1er veut envahir l'Angleterre et en finir avec son ennemi anglais. Le vice-amiral Villeneuve reçoit l'ordre de partir pour les Antilles pour y attirer les Anglais, puis de revenir vite afin de forcer le blocus anglais à Brest. Poursuivi par les Anglais, il se réfugie à Cadix. Sa flotte n'est pas au complet, quelques bateaux sont endommagés, 1200 marins sont malades.

Villeneuve reçoit alors l'ordre de se diriger en Méditerranée et il part de Cadix, vers le détroit de Gibraltar. Le soir même le vaisseau l'Achille signale 18 navires britanniques à leur poursuite.

La victoire anglaise est totale. La suprématie de la flotte britannique est désormais établie. La flotte franco-espagnole perd 22 navires, 4 400 marins meurent, il y a 2 500 blessés et 7000 prisonniers. Le Bucentaure est capturé. Villeneuve est fait prisonnier, puis libéré sur parole.

Rubrique: