La vaisselle commune

La vaisselle commune est présente partout dans le quartier artisanal.

La plupart des céramiques communes appartient à des formes fermées, des vases à liquides comme les cruches et les pichets. Les formes ouvertes sont peu nombreuses : il n’y a pas d’assiette ; les bols ou les coupes sont en faible quantité. Elle est fabriquée en général dans une pâte calcaire, fine et beige clair sauf pour la céramique culinaire à pâte grossière à fort dégraissant.


Les pichets et les cruches

Les pichets et les cruches représentent une production très abondante de l’atelier.

Leur production augmente remarquablement vers le milieu du Ier siècle (correspondant à l’état III de l’atelier) ; les pichets A1 en particulier sont très abondants. Les potiers ont fabriqué des vases calibrés sur une mesure courante, pour un usage quotidien. Par exemple les pichets (forme A1), aux formes simples, tournés d’une pièce, représentent le pot le plus répandu. Le bas de panse est tournassé, mais le fond n’a pas de pied, l’anse est appliquée avec des coups de doigt (visibles). Ils permettaient de puiser un liquide alors que la cruche (forme A11) à col étroit était utilisée pour servir le vin à table. A côté de ces formes simples existent des formes plus élaborées faisant appel à des techniques plus complexes (col tourné séparément de la panse, bec trilobé, surface extérieure lustrée au chiffon ou au bâton pour obtenir un effet brillant et poli, pied soigneusement tourné).

 

Objets divers

Les pesons

Découverts en divers endroits du quartier artisanal, ils sont en forme de parallélépipède tronqué, percés d’un trou dans la partie la plus étroite, ils se répartissent en trois types qui diffèrent par la variation de la hauteur totale, de la longueur de la base et du poids. Un seul exemplaire porte, en creux, sur la face supérieure l’estampille CEN répétée deux fois.

Cette production est bien représentée, trois modèles apparaissent au cours de la première moitié du Ier siècle jusqu’à l’arrêt de l’atelier.

Empreintes sur des matériaux

Les empreintes se trouvent sur des tegulae, des briques,  une sur un carreau, une autre sur une imbrex. Il s’agit d’une empreinte de chaussure et d’empreintes d’animaux : chien, chat, chèvre, mouton,…

Les ratées de cuissons

Ratée de cuisson

 

  •  

Rubrique: