Dolorès Gotti, les couleurs de l’intime, d’un lieu à l’autre

Du 13 janvier au 28 mars 2018, le musée Petiet et l’Institut des arts du masque de Limoux s’associent pour présenter une rétrospective des œuvres de Dolorès Gotti.

Une riche vie artistique
Originaire de Pieusse, Dolorès Gotti (1930-2001) a partagé sa vie entre Limoux, où son époux Vincent et elle tenaient la galerie du Pont-Neuf et Villelongue-d’Aude, où se trouvait son atelier. Ses toiles, extrêmement colorées, abordent des thématiques variées : les paysages du Limouxin, des natures mortes, des portraits de ses proches, des scènes de carnaval. L’exposition du musée Petiet s’intéresse aux trois premiers aspects.


Fillettes mangeant des pommes, pastel sur papier, 1989


Quelle que soit la thématique, le sujet représenté a très souvent une résonnance intime pour Dolorès. Les portraits exposés au musée sont ceux des membres de sa famille, enfants et petits-enfants, les natures mortes dépeignent les fleurs et les fruits de son jardin, notamment  les tournesols ou les kakis.

Tournesols, huile sur toile, 1992


Les paysages de Dolorès sont aussi le reflet de sa vie quotidienne. Souvent peints alors que son époux s’adonnait à la pêche dans les environs de Limoux ou de Villelongue, leur point de vue se situe presque toujours à proximité d’une rivière, ce qui a pu être confirmé en retournant sur les sites. La perspective est le plus souvent aplatie, l’arrière-plan se fond dans un ciel orangé.

A la fin des années 1960, Dolorès Gotti contribue à former le Club des Artistes Limouxins qui regroupe les artistes actifs dans la région. Parmi les membres, on compte Vincent Pérez, qui assure la présidence de l’association, Constant Baruque, Etienne Dutard ou encore Gérard de Faucher. L’objectif du club est à la fois d’organiser des expositions communes et de permettre l’émulation entre ses membres


Les arts décoratifs
Ses créations artistiques ne se limitent pas aux toiles et pastels. Dolorès Gotti a réalisé de nombreux foulards et vêtements peints sur soie, ainsi que des céramiques qu’elle cuit dans son propre four. Ces petits objets du quotidien trouvent facilement preneur. Comme elle le dit elle-même, cette production lui permettait de continuer à peindre de grandes toiles, plus difficiles à vendre : « si je n’avais pas gardé ça, je ne sais pas si je pourrais continuer le reste. »

  Série de mugs à décor végétal

Le carnaval et l’Institut des arts du masque
L’Institut des arts du masque, établi dans l’ancien tribunal de Limoux, présente les œuvres de Dolorès Gotti consacrées au carnaval limouxin. Les différentes bandes qui le composent y sont figurées, dont les meuniers, qui ouvrent traditionnellement les festivités.
  

Les Meuniers

Dolorès Gotti dans sa galerie du Pont-Neuf lors d’une exposition consacrée au carnaval.


L’exposition Dolorès Gotti est à la fois une invitation à redécouvrir les œuvres chatoyantes d’une artiste locale et l’occasion de découvrir ou redécouvrir deux lieux culturels limouxins en visitant le musée Petiet et l’Institut des arts du masque.

 

Informations pratiques
Du 13 janvier au 18 mars 2018
Musée Petiet
Promenade du Tivoli, Limoux
Tous les vendredis et samedis, dimanche 11 mars et dimanche 18 mars, 10 h-12h, 14h-17h
09 63 68 34 54 ou  musee.petiet@orange.fr
Institut des arts du masque
18 rue du palais, Limoux
Les samedis et dimanches, 10h-12h, 14h-17h
06 11 68 15 60

Rubrique: