Les collections du moyen âge

Pratiques funéraires et habitat de l'antiquité tardive au bas moyen-âge

Les collections de l’antiquité tardive et le haut moyen âge concernent les pratiques funéraires

Dominées par l’incinération au haut empire, les tombes prennent des formes différentes et les pratiques funéraires sont très variables. Durant l’antiquité tardive et le haut moyen âge l’inhumation s’impose et  les pratiques évoluent  témoignant des bouleversements sociaux qui s’opèrent.

Le mobilier des 6e et 7e siècles de notre ère, apporté par de nouvelles populations, marque un tournant dans l’esthétique : des fouilles programmées du cimetière paléochrétien de Peyre-Clouque à Montferrand, proviennent des plaques-boucles en fer damasquiné de types septentrionaux, des plaques en bronze émaillé et des plaques-boucles en bronze étamé de style aquitain, à côté de plaques-boucles en bronze ajouré de tradition romaine.  De Bernardis, à Mas-Saintes-Puelles provient une grande plaque ajourée à deux registres de type Burgonde.
Ce mobilier marque aussi un tournant dans les pratiques funéraires - stèle discoïdale à croix à branches égales de La Plaine à Routier, un  fragment de sarcophage à rinceaux et feuilles de vigne en marbre de type aquitain, de Peyre-Clouque à Montferrand - et souligne des spécificités régionales telle la déformation d’un crâne féminin.

Plaque boucle damasquinée

Les collections  du moyen âge :

Les collections du moyen âge évoquent la vie quotidienne au sein d’un thème centré sur les types et les évolutions de l’habitat :
durant le haut moyen âge, les villages ouverts sont de simples agrégats de maisons paysannes.  A la fin du 10e  et au 11e  siècles, les habitats se groupent autour de leur église en une forme circulaire, puis,  à partir du 11e  s, également autour des châteaux seigneuriaux. Cependant ces villages circulaires, comme Bram, restent minoritaires, la plupart des agglomérations affectant une grande diversité de formes. A la fin du 13e et au 14e siècles, sont fondées les bastides aquitaines, jusqu’en Lauragais.

Les collections, proviennent de divers sites, la majorité d’entre elles étant issues de fouilles programmées, comme à Villeneuve-la-Comptal, les autres de fouilles de sauvetages et sondages : mottes castrales du Lauragais (Le Mourrel, Molleville, La Bourdette, Belflou), sites des 11e au 13e siècles spécifiques de l’habitat rural ; village de Bram au 11e et 12e siècles ; silos médiévaux au moment de leur abandon (Saint Martin-le-Vieil, Lasbordes, Villeneuve-la-Comptal, Fanjeaux) .

Elément de boucle de ceinture décoré, provenant de Montmaur, 13e siècle

Rubrique: