Rose ou bleu ? Pourquoi pas du jaune ou du vert ?

Parce que les catalogues de jouets ont toujours des pages roses et des pages bleues. Parce que les petits garçons sont réduits à la portion congrue dans les cours de danse. Parce qu’il y a toujours moins de filles dans les écoles d’ingénieurs. Parce que le combat est quotidien et commence tôt. Voici quelques livres pour enfants qui transmettent un message d’égalité entre filles et garçons avec de l’humour. Parce qu’avec de l’humour ça passe mieux, surtout quand c'est Lisa qui nous en parle.

Rose Bonbon/Adela Turin et Nella Bosnia
Actes Sud Junior, 2008

Les éditions Actes Sud rééditent les livres d’Adela Turin, auteur italien et fondatrice de la maison d’édition Dalla parte delle bambine (= Du côté des petites filles) dans les années 70. Ces albums qui dénoncent le sexisme, ont été édités en France par les éditions Des Femmes. 
Pour garder leur belle peau rose, les petites éléphantes habillées de vêtements ridicules, doivent rester entre elles dans un enclos et manger des fleurs. De leur jardin, elles regardent leurs frères jouer dans la savane et se rouler dans la boue. Seule Pâquerette ne rosit pas du tout, au grand désespoir de ses parents.
Un enfermement d’autant plus ridicule, que tout le monde sait que la boue c’est très bon pour le teint :)

Quatre poules et un coq/Lena et Olof Landström
Ecole des Loisirs, 2005

Parce que quatre poules ne valent pas moins qu’un coq.
Une histoire incisive et pleine d’humour.

Péronnille la chevalière/ Marie Darrieussecq et Nelly Blumenthal
Albin Michel, 2009

Péronnille est une chevalière courageuse qui pour pouvoir se marier avec son prince doit passer trois épreuves. Venue à bout de celles-ci, voilà que le prince fait des manières….
Parce que quand on est une « petite fille très forte, très belle et très intelligente » on fait des choix  et on n’a pas forcément besoin d’être mariée pour être heureuse.

A quoi tu joues ?/Marie-Sabine Roger et Anne Sol
Sarbacane, Amnesty international, 2009

A quoi jouent les filles et les garçons ? Les photographies et les rabats nous rappellent qu’aucune activité n’est exclusivement masculine ou féminine. Pas de longs discours, des faits…
Une déconstruction efficace des stéréotypes.
La révolte des cocottes/Adèle Tariel
Edition Talents Hauts, 2011

Charlotte vit dans un poulailler où les poules font tout le boulot. Après une grève générale et le désordre qui s’en suit, les poules négocient le partage des tâches.
Puisque bien sûr, « On ne s’en sortira pas sans les poules ».
Deuxième album de la sélection qui se déroule dans un poulailler… c’est sûr,  les poules n’ont pas une vie facile.
(voir en bas de page le focus sur la maison d'édition Talents Hauts)
 

Rosalie aime le rose (mais pas seulement)/Claire Cantais
Atelier du poisson soluble, 2012
 

Mais que les garçons sont balourds ! Les filles, ça aime le raffinement... et aussi choisir qui elles embrassent. Non mais !

Les poupées c’est pour les filles/Ludovic Flamant
Pastel, 2013
 

Quel chouette cadeau que cette poupée en chiffon !  Mais il ne faudrait pas non plus qu’elle devienne son jouet préféré. Papa emmène son fils au magasin de jouets pour acheter un vrai jouet de garçons. Une boîte à outils par exemple. D’ailleurs les boites à outils c’est super pratique pour construire une poussette pour la poupée de chiffon..
Pourquoi ce père qui s’est pourtant occupé avec plaisir de ses propres bébés, refuse-t-il que son fils joue à la poupée ?
Sujet traité avec finesse et humour. Et un des seuls titres de la sélection écrit par un homme.

La pire des princesses/Anna Kemp
Milan, 2013

Maya est une princesse qui attend son prince charmant. Lorsqu’il finit par arriver, il n’a à lui proposer qu’une vie monotone, enfermée entre les quatre murs de son château. Mais Maya rêve d’aventures et de voyages, pas d’être femme au foyer.…
Avec un texte tout en rimes et des illustrations toniques.

L’heure des mamans/Yaël Hassan
Utopique, 2014

C’est bientôt l’heure des mamans ! dit la maitresse. Qu’est-ce que c’est que cette expression inappropriée ? Petit Raton Laveur sait bien lui que tout un tas de personnes de son entourage se succède pour venir le chercher à l’école durant la semaine (mamie, baby-sitter, papa..).
Parce que maman pendant la semaine, elle travaille… Ben oui.

On n’est pas des supers héros : mon premier manuel anti-sexiste/Delphine Beauvois et Claire Cantais
La ville brûle, 2014
 

Après le chouette On n’est pas des poupées, publié chez le même éditeur, voici  On n’est pas des supers héros.
Album plein de peps et d’énergie qui délivre aux petits garçons le même message de résistance aux injonctions sociales que le précédent et qui tord le cou aux idées reçues.
Pour aider les enfants à réfléchir aux remarques sexistes qu’ils entendent souvent. Pour rappeler aux petits garçons qu’ils ont droit à la douceur et aux sentiments et que virilité ne rime pas forcément avec brutalité.

Papa n’a pas le temps / Philippe Corentin
Rivages, 1986

Une sensibilisation TRES ironique à la répartition des tâches dans un couple, par un grand monsieur de la littérature de jeunesse.
Une succession de doubles pages présentant des scènes de la vie quotidienne et montrant ce que fait ou plutôt ne fait pas un papa, et ce que fait une maman.
Une lecture au premier degré donnerait l’impression d’un texte profondément machiste, d’où l’ importance de la lecture de l’image qui contredit  et adoucit le texte.

L’ironie mordante est rapidement intégrée par les adultes, peut-être pas toujours par des tout petits, qui repèrent malgré tout l’exagération.Petit florilège : « Bien que le papa sache mieux faire la cuisine, c’est la maman qui la fait. Par contre la maman sait mieux faire la vaisselle, c’est donc elle qui la fait ».
« Il ne comprend rien aux enfants, c’est donc elle que ça regarde. Elle ne comprend rien au foot, c’est donc lui qui le regarde. »
Ecrit en 1986, et dédicacé « à mon futur gendre », Philippe Corentin met en scène dans cet album tous les comportements rétrogrades à éviter pour une vie de couple épanouie. Et ça envoie !

ZOOM SUR LES EDITIONS

TALENTS HAUTS

Talents hauts est une maison d'édition qui a fêté ses 10 ans l'année dernière. Elle édite une petite vingtaine de titres par an : albums et romans (quelques uns en bilingue), s'adressant aux plus petits comme aux adolescents. La particularité de cette maison d'édition est de publier des ouvrages pour lutter contre les discrimations et plus particulièrement contre le sexisme.
Lorsqu'on demande aux 2 fondatrices de Talents hauts, Mélanie Decourt et Laurence Faron, de citer une source d'inspiration, c'est le nom d'Adela Turin (cf le 1er titre de cette sélection) et sa maison d'édition Dalla Parte Delle Bambine (Du côté des petites filles) qu'elles citent en premier.
Parmi les 200 titres publiés par Talents hauts, la Bibliothèque départementale en propose une quarantaine dans son catalogue. En voici 5 parmi ceux qui nous ont le plus marqués, dans des styles très différents :

Je veux une quiziiine ! / Sophie Dieuaide
C'est les 3 ans de Baptiste. Le cadeau de ses rêves ? Une quiziiine ! Mais Thomas, son grand frère, trouve que c'est pas vraiment un cadeau pour un garçon...
Un roman pour ceux qui commencent à lire seuls

Hors de moi / Florence Hinckel
Sophie, 16 ans, passe une soirée de rêve avec un bel inconnu...Mais 5 mois après, son monde s'écroule quand elle se rend compte qu'elle est enceinte...
Un roman pour ado très émouvant et assez juste dans la description du ressenti de la jeune fille

Le zizi des mots / Elisabeth Brami
Ce documentaire, à partir de 7 ans, dénonce de façon ludique, un sexisme dont nous n'avons pas forcément conscience. Avez-vous remarqué que le sens d'un mot est totalement différent selon s'il est féminin ou masculin ? Au masculin, il désigne souvent un humain. Au féminin, "un machin". Des exemples ? Mandarin/mandarine, chauffeur/chauffeuse, charentais/charentaise, chevalier/chevalière...

-  La joue bleue / Hélène Leroy
Dans un temps préhistorique imaginaire, l'homme Sacrin Sacrin vit avec une femme qu'il ne bat pas. Enfin, pas tout le temps, mais souvent quand même.
Un très court roman sur la violence conjugale écrit dans un style très simple donc accessible dès 8-9 ans. Une excellente base de discussion sur un sujet pas facile à aborder.

Perce-Neige et les trois ogresses / un conte de Gaël Aymon
Ca ressemble à un contre russe traditionnel mais ce n'est que pour mieux dénoncer les stéréotypes qu'on retrouve dans ce genre d'histoire.
Perce-neige est un jeune prince aussi beau que doux, ce qui déçoit son père car il ne veut pas guerroyer. Heureusement, il tombera sur une princesse guerrière qui volera à son secours !

Rubrique: