Qu’en est-il de nos jardins ?

Montrez- moi votre jardin, je ferai alors votre connaissance. A chacun son jardin. Il y a les jardins d’ornement, d’agrément ou les jardins utiles, jardin potager, jardin ouvrier ; le petit jardin de banlieue de la chanson, mouchoir de poche ou le parc. Le jardin est privé ou public. Il peut être collectif, partagé.

 

Tous au jardin : ouvriers, solidaires, partagés, les jardins se réinventent : (ouvrage en commande).
Lieu de travail ou de détente, lieu d’efforts et de réconfort. Pour converser entre amis ou pour se recueillir. Le jardin change d’allure selon les contrées : Jardin nordique ou Jardin méditerranéen, Jardin oriental ou occidental.
Il peut parfois exister même avec des températures extrêmes, de la toundra aux déserts
Mille lieux. Mille jardins
Le jardinier doit tenir compte des contraintes de la nature, du rythme des saisons. Il est confronté aux caprices de la météo, du soleil de l’été aux froidures de l’hiver. Tristesse du jardin d’automne et joie du jardin de printemps. Le jardin évolue, il change, il est le lieu du vivant. Depuis toujours, le jardin est le lieu clos ou ouvert où l’homme maîtrise la nature ou la laisse reprendre ses droits. A Versailles, le directeur du Potager du Roi dialogue avec Jean-Baptiste de la Quintinie, jardinier du Roi Soleil et montre ainsi l’évolution d’un  jardin potager un peu particulier.
Du jardin d’Eden, lieu de l’origine au jardin des délices, à l’Arcadie, du jardin ordonné à la française, instrument de pouvoir ou au jardin sauvage, du jardin à l’italienne avec fontaines et sculptures au jardin anglais à l’ensauvagement plus maîtrisé qu’il n’y paraît, la conception du jardin occidental peut varier. Le jardin est aussi un lieu d’apaisement, voire un lieu spirituel. Jardin chinois, japonais, bouddhiste ou zen, jardin monastique dédié à la contemplation de la création, préfiguration du jardin du Paradis.
L’art, les arts sont liés aux jardins. De tout temps les artistes se sont exprimés dans les jardins. Le jardin a fait l’objet de représentations artistiques depuis longtemps. Des nains de jardins en plastique de nos jardins  à l’art des jardins il n’y a d’un pas. La créativité verte explose avec l’art dans les jardins ou le végétal devient matériau artistique. A Chaumont-sur-Loire, nombreux sont les artistes qui créent, installent ou exposent leurs œuvres dans le parc du château.
D’autre part, les peintres ont toujours représenté le jardin. Les fresques de l’Antiquité montraient déjà des jardins luxuriants parsemés de symboles. Plantes et jardins parsèment les créations médiévales.  Les jardins de Jérôme Bosch, de Nicolas Poussin ou de Fragonard nous étonnent et font notre admiration. 
A l’heure de la révolution industrielle, les impressionnistes avec bien sûr Claude Monet mais aussi Caillebote, Manet ou  Pissaro, montrent le jardin refuge et conservatoire de la nature, peignent dans le jardin et jardinent aussi bien souvent. Les plantes exotiques des jardins exotiques, tropicaux  exubérants, modifient les jardins européens grâce aux  serres et dans les grandes villes,  émergent d’immenses jardins botaniques. Les artistes ont peint tous les jardins. Gustav Klimt, Le Douanier Rousseau et ses paysages paradisiaques, Vassily Kandinsky ou Paul Klee et bien d’autres.
Enfin, Les jardins ont aussi inspirés auteurs et poètes et le jardin est lié à la littérature, à la poésie.
Alors, réenchantez votre vie grâce au monde végétal !

Vous n’avez plus d’inspiration pour votre jardin ? Puisez des idées dans les livres. Au-delà des manuels techniques, osez, rêvez et  imaginez votre jardin préféré.