Des grands classiques aux nouveautés, pour les tout-petits !

"Les livres, c'est bon pour les bébés" ! Virginie vous fait découvrir une sélection d’albums pour les 0-3 ans, à partager en famille.

J’adore être spectatrice d’une lecture faite aux tout-petits (j’aime aussi être lectrice, bien sûr !). L’album s’ouvre et là, le spectacle commence ! Les petits yeux s’écarquillent, les bouches s’entrouvrent, les petites mains s’agitent et l’on imagine les cerveaux entrant en action... On verrait presque les rouages de la machine.  Et oui, on assiste à tout cela lorsque l’on partage un livre avec bébé.

Lire un album à un tout-petit, c’est toucher du doigt cette évidence :
« Les livres, c’est bon pour les bébés » !!

Lorsque Marie Bonnafé, psychiatre, psychanalyste, Présidente d’ACCES, écrit Les livres, c'est pour les bébés en 1994, on commence à peine à réaliser l’importance des albums jeunesse dans le développement de l’enfant. Pourtant, certains albums ont déjà fait leur chemin auprès des tout-petits. On pourrait citer : Max et les maximonstres, Bonsoir lune, Petit-Bleu et Petit-Jaune, des titres de Munari ou d’ Elisabeth Ivanovsky, tous parus avant 1970. Ces albums sont devenus de grands classiques, ce qui leur a permis d’accompagner plusieurs générations de tout-petits. De façon instinctive, leurs auteurs avaient tout compris. Et, comme les bébés savent ce qui est bon pour eux, ils les ont plébiscités… J’imagine qu’ils font même partie, d’une certaine façon, de l’inconscient collectif et qu’ils inspirent encore les auteurs d’aujourd’hui.

 

Mais de quoi parle-t-on aux bébés ?

On leur parle d’eux : se découvrir, se connaître, prendre conscience de soi.

L’incontournable !  Beaucoup de beaux bébés de David Ellwand (1995) 

Sur chaque double page, de ce bel album de photos en noir et blanc, un bébé en action et son contraire. Un bébé mouillé et en face un bébé tout sec… Mais aussi des émotions : bébé content et bébé triste. Effet miroir garanti ! Les tout-petits reproduisent les expressions des bébés du livre. C’est très drôle à observer. Sur la dernière double page, à gauche, une photo représentant beaucoup de bébés et à droite un miroir … "Et toi !" Fascinant pour l’enfant.

Dans les nouveautés, un album, qui utilise, lui aussi, des photos de tout-petits, lui fait écho.

Tiens ! : Durant, un mois Ramona Badescu a pris des photos dans une crèche et une école maternelle. Elle en a fait un bel album où défile le quotidien des tout-petits : les jeux, la nourriture, les câlins, les copains, la relation à l’adulte.  Au travers des mains, de ce que l’on tient, de ce que l’on donne, de ce que l’on reçoit, se dessine une belle histoire. Celle de la vie bien remplie du tout-petit.

Nous ! : Titre court, point d’exclamation… Mais changement total d’univers. Avec une illustration très stylisée, Hector Dexet invite le tout-petit à se découvrir : dix doigts de pied pour marcher, courir ; dix doigts aux mains pour toucher et chatouiller… Mais aussi à découvrir les autres. « Nous ! », tous pareil et pourtant si différents.
L’album se termine par un câlin familial parce que la tendresse devrait bercer le quotidien de chaque enfant.

 

Le câlin, la tendresse, la relation aux parents est aussi une thématique particulièrement explorée dans les albums pour les 0-3 ans.

Le grand classique : Très, très fort de Trish Cooke et Helen Oxenbury (1994)

Toute la famille défile chez Petit Homme pour la fête de Papa. En attendant, c’est Petit Homme qui est à la fête. Chaque membre de la famille va l’entourer d’amour et de tendresse : le serrer sur son cœur, le couvrir de bisous, le croquer tout cru… Qu’il est doux de s’endormir en se sachant aimer.

Côté nouveautés :

Un bisou tout là-haut : Emile Jadoul est un auteur incontournable (et très productif) pour les tout-petits.
Dans cet album, un bébé escalade son papa. Il monte, il monte (un peu comme la petite bête) pour un câlin tout là-haut !! Puis il redescend et s’endort dans les bras de son papa avant de s’envoler dans les airs et de glisser, glisser… Jusqu’où ? Jusqu’au bras de sa maman pour un bisou tout en bas.
Des bras, des bras… Ah oui ! On entend souvent… Il aime les bras cet enfant ! Oui et alors ?!

Tout en haut du toboggan : Les bébés animaux s’amusent comme des petits fous… Ils glissent, ils tournent, ils disparaissent même de la page. Ils finissent tout en bas du toboggan dans les bras de leurs parents. Un album tout en rime, comme une comptine, où l’on retrouve l’univers rassurant et bienveillant d’une autre auteur(e) incontournable : Malika Doray. Un plaisir à lire et à regarder de haut en bas !

 

Voilà pour les albums qui rassurent. Et, quand ils sont dans un lieu confortable, bien entourés, les bébés aiment aussi tester le frisson. Les albums où il est question de loups, de monstres foisonnent dans la production éditoriale.

L’album culte ! Loup d’Olivier Douzou (1995)

Le loup se prépare : il met son œil puis son autre œil, ses oreilles, etc,  jusqu’à ses dents. La tension monte à chaque page ! Grrrr ! GRRR ! Pour au final dévorer…  Une carotte !

Dans les nouveautés :

Debout le loup ! d’Isabelle Bonameau : Où l’on découvre le loup à son réveil. En pyjama et bonnet de nuit, il prend son café, lit son journal tout en répondant distraitement aux questions du narrateur. « Alors, le loup que vas-tu faire aujourd’hui ? Avaler une mouche ? Ou bien une souris ou peut-être un sanglier ? Quoi ? Tu ne vas tout de même pas… Manger un enfant ? »
Le loup taquin laisse planer le doute. Il est fin prêt : costume, chapeau haut de forme. Il traverse la forêt pour aller… danser avec son amoureuse.

Ouvre-moi ta porte de Michaël Escoffier et Matthieu Maudet : Dans sa maison, un lapin regardait par la fenêtre un grand cerf venir à lui. Et frapper ainsi… Nous ne sommes pas dans la comptine et ce n’est donc pas un chasseur qui poursuit le cerf mais le loup !!! Le lapin abrite le cerf dans sa maison. Quelques minutes plus tard, c’est le loup qui frappe à la porte, effrayé par un monstre. Hors de question d’ouvrir au loup ! Tant pis, il passera par la cheminée (comme dans les 3 petits cochons). Le cerf et le lapin sortent à leur tour avant de rentrer à nouveau par la cheminée pour échapper au monstre…
Dans cet album, comme dans une pièce de théâtre, on entre, on sort, par la porte ou la cheminée, on se barricade, on descend à la cave… Des volets permettent de voir ce qui se passe à l’intérieur (illustrations noires sur fond blanc) alors qu’à l’extérieur tout est noir sauf le monstre que l’on découvre sous le volet de la dernière page. Surprise !!!

 

Parce que les auteurs ne prennent pas les bébés pour des imbéciles, ils leur offrent aussi des histoires pleines d’humour… On trouve donc, dans les albums pour les 0-3 ans, tous types d’humour. Mais celui que les enfants adorent (les grands aussi d’ailleurs !!) c’est l’humour pipi caca !!!

Le best-seller du genre : De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête de Werner Holzwarth et  Wolf Erlbruch (1993)
Faut-il vraiment vous faire l’affront de vous résumer cette histoire ? Je ne crois pas !
Ce qu’il faut savoir c’est que « de la petite taupe… » est un album purement éducatif qui nous en apprend beaucoup sur la digestion des animaux…
Ce que j’adore, dans cette histoire, c’est la dignité de cette petite taupe qui se promène tout au long de l’album avec un superbe étron sur la tête.  Son indignation est telle que sa vengeance sera terrible!! Parce que oui au final le coupable sera démaqué et puni !!! Et paf !

L’album existe en version animée et c’est une réussite !!

Côté nouveautés, ou presque…

Le ça : Encore Mickaël Escoffier et Matthieu Maudet pour cet album qui a déjà 3 ans mais vise à devenir culte, tellement il est drôle !!!!
Ouïe !!! Ça chauffe ! Il semblerait que maman ne soit pas très contente de trouver ça (une crotte) au milieu du salon. Elle demande des comptes à Jules. Jules, adorable petit garçon d’environ 2 ans, les fesses à l’air, s’explique : « C’est le ça ! ».
Alors maman répond que  « le ça » n’a rien à faire dans le salon et que sa place est dans les toilettes. Cris, hurlements, Jules n’est pas d’accord pour qu’on jette son « ça » dans les toilettes !!! Il veut jouer avec son « ça » ! On ne vous dévoile pas la chute qui rendra cet album inoubliable dans vos coeurs.
La communication est parfois difficile entre adulte et enfant. Le petit défaut de langue de Jules provoque un quiproquo hilarant !!

C’est beurk ! : Dans ce livre de Jean Maubille, les animaux sont très fiers de nous expliquer où ils font caca. Le mouton dans la prairie, le chien sur le trottoir, etc… Ils n’ont pas conscience des conséquences dramatiques sur la vie de notre petite héroïne qui ramasse une fleur dans la prairie ou qui roule à vélo sur le trottoir. C’est beurk !!!
La petite fille va donc gentiment essayer de les éduquer en leur montrant comment elle fait caca dans le pot. Stupéfaction du côté des animaux qui trouve cela particulièrement : BEURK !!!! Question de point de vue :)

 

Il est peut-être  temps d’aller au lit !!!

Dans la catégorie « Sur le chemin du sommeil », l’album de référence pour accompagner bébé dans ce moment parfois difficile, est sans conteste Bonsoir lune de Margaret Wise Brown. Cet illustre grand classique a été édité pour la 1° fois en 1947.
Petit lapin est couché dans sa grande chambre verte. Il énumère tous les objets qu’elle contient. L’alternance de plans, double page couleur pour la vue de la chambre et noir et blanc lorsque l’illustration zoome sur un détail, créée un rythme presque lancinant. Les objets sont cités, le rituel peut commencer. Lapin va dire « Bonsoir » : bonsoir chambre, bonsoir peigne, bonsoir brosse… La lumière de la chambre diminue amenant progressivement « bébé » vers le sommeil.
Dans les nouveautés,  je commence par un vrai coup de cœur 

L’oiseau Sommeil d’Isabelle Simler : Un mode d’emploi poétique qui s’adresse directement à l’enfant.
Comme pour un grand voyage, pour embarquer sur l’oiseau Sommeil, il faut suivre les consignes de sécurité. Choisir une tenue adaptée, préparer son matériel (dont l’indispensable doudou), se mettre en route dans le calme… Se laisser glisser, respirer calmement… Chut !
Dans les plumes de l’oiseau sommeil, on se love, l’oiseau s’envole et on s’endort.
Un magnifique album pour accompagner, de façon très sensible, l’enfant jusqu’au sommeil.

Dans un genre très différent Bonne nuit Lolotte de Clothilde Delacroix : Tout le monde dort… Sauf Lolotte !! A force de s’agiter, elle réveille ses amis. Ils lui prodiguent "LE" conseil pour dormir : compter les moutons !!! C’est facile mais voilà que les moutons envahissent la chambre. Comment faire pour s’en débarrasser ? Aller ouvrir la porte ! Pas si simple. Crocotte se perd au milieu des moutons, on la retrouve, non sans mal, on rebondit comme sur un nuage. Tant d’aventures et d’émotions vont finir par épuiser Lolotte. Pari gagné pour ses amis ! Lolotte s’est endormie !

 

Avec tout ça, les bébés se sont tous endormis. Ils se réveilleront en pleine forme pour explorer le monde.

Découvrir le vaste  monde, la nature, les  animaux…

Le classique : Mer bleue de Robert Kalan et Donald Crew (1998)
Mer bleu c’est l’histoire de la chaîne alimentaire sous-marine racontée et illustrée en toute simplicité avec juste un zeste de malice.
Le texte minimaliste et les illustrations très colorées  font mouche à tous les coups !
Au commencement, la mer bleue. Ensuite, à chaque page l’apparition de poissons de plus en plus grands. Le moyen s’approche du petit, le grand du moyen, etc… Les poissons vont-ils être dévorés par plus grand qu’eux ?

Dans les parutions de l’année 2016 :

Réveille-toi Raymond ! d’Anne Crausaz : voici le retour, tant attendu, de Raymond, l’escargot rêveur d’Anne Crausaz. Toujours aussi craquant et attendrissant !
A l’approche du froid, Raymond s’installe pour hiberner avec Juliette, son amoureuse, rencontrée à la fin de l’album « Raymond rêve ». Il est fidèle Raymond !
Ils sont prêts, blottis l’un contre l’autre. Ils se racontent leurs aventures de l’été. Tandis que Juliette ferme la porte de sa maison, Raymond entend un bruit. Débute alors, pour lui, une série d’aventures particulièrement étranges et inattendues…
Anne Crausaz a le don de nous transporter dans une nature étonnante et poétique mais toujours à portée d’enfant.

Sous les étoiles de Martine Perrin : Autour de la forme ronde qui sert de fil rouge et d’un jeu de découpes, l’enfant découvre le monde, la terre, le vent, le papillon… Un système de « caches » et de « trous » permet à l’enfant d’imaginer ce qui va apparaître à la page suivante. 
Au gré du vent vole… un papillon. Au fil de l’eau vogue… un poisson. Et pour finir, sur la terre vient… un bébé.
Martine Perrin aime faire deviner, comparer, elle sollicite l’intelligence des plus petits, c’est sa « marque de fabrique ».  Elle sait rendre les imagiers ludiques et intelligents. Ses illustrations très graphiques plaisent beaucoup aux tout-petits.

 

Notre petit tour d’horizon de la littérature dédiée aux tout-petits se termine mais sachez qu’elle regorge d’autres belles pépites. En effet, la production est particulièrement  riche et les artistes sont nombreux à mettre leur talent au service des tout-petits ! Ces albums sont à consommer sans modération !!

Un dernier pour la route ? Un énorme coup de cœur !!!!!

 

     

Le ruban d’Adrien Parlange.

Ne passez pas à côté de cet album, c’est un imagier extraordinaire !!!

Adrien Parlange nous propose un « concept » simple (mais novateur), ingénieux et poétique. Un ruban, comme un signet, un cordon jaune satiné s’échappe du livre pour terminer ou compléter l’illustration hors cadre. Le ruban de la danseuse deviendra serpent, lacet de chaussure, spaghetti, corde de la balançoire, etc. Les illustrations sont d’une grande simplicité, très épurées et les couleurs très tranchées sont sublimes. Tout est parfait dans cet album!!