La chien-fiction

Mister B s'est penché sur ces fictions – enfin pas toujours – pour adultes, dont le chien est le héros

Dans cette bibliographie on trouvera, par exemple, des histoires d’hommes transformés en chien (Le chien Iodok, …), des chiens qui bravent la cruauté des humains (Croc-Blanc, …), héros de comédies romantiques (Jules…) mais aussi des histoires de chien qui font rigoler – (Un chien dans la soupe, …), ou qui bouleversent bien des vies (Un chien de caractère, …). Bien pratique, par ailleurs, de se glisser dans la peau d’un chien (titre d’un livre documentaire écrit par une spécialiste en psychologie animale : Dans la peau d’un chien d’Alexandra Horowitz) pour critiquer la société, se protéger de certains régimes ou lors de conjonctures peu souriantes (Le chien Iodok, …).

Jetez-donc un coup d’œil à cette liste, ce serait bien le diable si vous ne trouviez pas un toutou à votre convenance ; et quand vous réaliserez que c’est lui – ou elle – qui vous a choisi, ce sera trop tard : pour le meilleur (joie !) ou pour le pire (snif !).

Tous ces titres sont au catalogue de la BDA, cliquez sur le titre ou la converture pour faire une réservation. Et si vous voulez découvrir les premières pages d'une sélection de romans (adultes ou jeunesse) sur cette même thématique, c'est ici que vous cliquerez.

 

PAS FORCEMENT GAI

-  La chienne de ma vie : récit  / Claude Duneton – 2007
Récit nostalgique d'une enfance paysanne, où Claude Duneton fait le récit de ses indisciplines et de ses escapades en compagnie de sa chienne, Rita, pendant l'Occupation en Corrèze. Prix 30 millions d'amis 2007. Une écriture brute et un récit assez sordide. Source : Babelio). Disponible aussi en grands caractères 

-  Alors Belka, tu n'aboies plus ?  / Hideo Furukawa ; traduit du japonais – 2005
 En 1943, l'armée impériale japonaise en déroute abandonne sur une île de l'archipel des Aléoutiennes trois chiens. Un quatrième chien soldat, d'origine américaine, les y retrouve. Leurs descendants se répandront sur la Terre, deviendront chiens soldats pendant la guerre du Vietnam, chiens domestiques d'un chef yakuza, chiens tueurs au service du KGB. Une humanité vue du côté des chiens. « (…) Nerveuse, essentielle, l'écriture d'Hideo Furukawa leur offre [aux chiens] un refuge hyperventilé, jusqu'au vertige. ». Source : Télérama

-  Le chien Iodok  / Aleksej Meshkov ; traduit de l'italien – 2012
Le chien Iodok a pour maître le professeur Lyudov, directeur d'une clinique vétérinaire, et se félicite de sa situation. Mais en réalité il est un homme qui a dû se transformer en chien pour échapper aux gardiens de l'ordre social qui éliminent tout représentant d'une quelconque différence. "(...) cette fable ludique et angoissante est une image plus que réussie de l’éradication de la singularité individuelle au milieu de tout ordre social passé, contemporain ou à venir.” Site Contrepoints.

 

VINTAGE

-  Niki ou L'histoire d'un chien  / Tibor Déry ; traduit du hongrois – 1956
Les Ancsa, un couple d'âge mûr, vivent dans la banlieue de Budapest tandis que le pays commence seulement à se remettre de la Seconde Guerre mondiale et que le gouvernement communiste a promis de remettre de l'ordre dans le pays. M. Ancsa est ingénieur. Il consacre son temps libre à sa petite chienne, Niki, qui attend une portée pour la première fois. Un jour M. Ancsa disparaît. Triste et attachant.

Un chien de caractère  / Sandor Marai. Traduit du hongrois - 1932
L'acquisition d'un chien joyeux mais rebelle, nommé Tchoutora lors du noël 1928, bouleverse la vie d'une famille de la bourgeoisie hongroise du milieu du XXe siècle. En fait, le héros de ce conte moral, un charmant quadrupède, semble totalement rétif aux règles dictées par la bonne société aux êtres inférieurs. « Plus que le quotidien d'une famille ou d'un quartier, c'est celui d'une classe sociale que dépeint avec délectation le narrateur. (…). Un récit réjouissant et intelligent. » Extrait de : Le bruit des livres, la bibliothèque idéale d'une libraire.

Vie et opinions de Maf le chien et de son amie Marilyn Monroe  / Andrew O'Hagan - Traduit de l'anglais – 2010
Le bichon Maf est le compagnon de tous les instants de MariIyn Monroe durant les deux dernières années de sa vie. Il l'aide à surmonter les difficultés de la vie : sa séparation d'avec Arthur Miller, son manque de confiance en elle, aussi bien dans sa vie personnelle que professionnelle. Maf se comporte tour à tour en philosophe moraliste puis en commentateur de sujets tels que la guerre froide. « (…) cette prose canine est un délice d’ironie, de satire littéraire et politique et offre un regard neuf, décalé sur les sixties, à travers l’icône de cette décennie, Marilyn. (…) ». Source : Christine Marcandier sur blogs.mediapart.fr.

-  Demain les chiens  / Clifford D. Simak ; traduit de l’américain- 1952
Recueil de huit nouvelles présenté comme une suite de contes que se racontent les chiens. Sur plusieurs milliers d'années, l'auteur brosse un tableau troublant et poétique de l'avenir de l'humanité. Les Hommes perdent petit à petit leur instinct grégaire après une série de conflits guerriers et font un retour dans les campagnes, puis laissent la place aux Chiens, qu'ils ont réussi à doter de la parole. « (…) La plupart des écrits de [C. D. Simak] ont pour caractéristique de mêler tendresse, nostalgie et scènes bucoliques, tous éléments bien éloignés de la technologie agressive donnée pour image de ce genre de littérature. (…). Source : site Noosfere.

 

FABLE SOCIALE

Nom d’un chien  / André Alexis. Traduit de l’anglais (Canada) – 2016
Apollon et Hermès, légèrement ivres font un pari : donner l'intelligence humaine à des chiens et voir s'ils peuvent vivre heureux. C'est un groupe de quinze chiens qui passe la nuit dans une clinique vétérinaire qui se réveille avec conscience et langage. Les destins de ces quinze seront divers, entre ceux qui ne veulent pas céder à ces nouvelles capacités, d'autres qui comptent bien en jouer et d'autres qui observent ce que ce changement va apporter à leurs vies. Le groupe se sépare, restera dans les différents quartiers de Toronto. Prix Giller 2015 (Canada).
« Grinçant, mordant (forcément), étonnant aussi tant la réflexion d’André Alexis se double d’une pensée philosophique profonde. Clins d’œil à l’Oulipo, à la nécessaire existence de la poésie, à l’acquisition du langage, à l’articulation d’une pensée complexe… décidément, cet André Alexis vaut le détour ! » Source : Onlalu.

-  Les chiens aussi  / Azouz Begag – 1995
C'est une famille de chiens. Le matin, les travailleurs mâles partent à l'usine pour faire tourner la roue. Le soir, ils rejoignent leurs proches, dorment à la niche et mangent à la gamelle. Chaque jour, ils subissent les brimades, les humiliations, le racisme ordinaire de leurs maîtres et quand l'un d'entre eux crève dans la poussière, personne ne s'en émeut, personne sauf césar, le chiot qui n'a pas sa langue dans sa poche. Lui, rêve d'un jour où les chiens cesseront de faire les chiens, où ils pourront vivre libres au pays du bonheur.
Peu à peu, grâce à césar, les chiens apprennent à s'unir et à s'organiser pour faire valoir leurs droits. Une fable sociale pleine d'humour et de tendresse. Source : Ombres blanches. Azouz Begag, grand tendre, a écrit aussi pour la jeunesse.

Chien  / Samuel Benchetrit
Jacques Blanchot est mis à la porte par sa femme, sous prétexte qu'elle est allergique à lui. Il quitte tout et achète un chien, qui, à peine sorti du magasin, est écrasé par un bus. Il se rend donc sans animal aux leçons de dressage et le dresseur lui demande de jouer le rôle du chien. C'est le début de sa métamorphose. Nom : Blanchot. Prénom : Jacques. Signe particulier : néant. Parce qu'il a mené, au fil du temps, une vie de chien, il fallait bien que ça arrive. Chassé de chez lui par sa femme – laquelle souffre d'une "blanchoïte" aigüe, allergie caractérisée à son mari –, méprisé et volé par son fils, exploité par son patron, l'être humain soumis et indéterminé dénommé Jacques Blanchot s'achète un chien moche et bientôt mort – avant d'en devenir un lui-même. "Il manie l'humour triste et absurde comme personne, oscille entre le pathétique et le poétique, et porte sur le monde un regard désabusé et féroce." Magazine Elle

 

EMOTION

Le cas Sneijder / Jean-Paul Dubois
Victime d'un accident d'ascenseur dans une tour de Montréal, Paul Sneijder découvre en sortant du coma que sa fille Marie est morte sur le coup avec les autres passagers. Commence une étrange retraite spirituelle qui le conduit à remettre en question son existence. A la recherche d'un nouveau travail, une annonce de promeneur de chien va lui sauver la vie. Prix Alexandre-Vialatte 2012. (…) « Et c'est ainsi, entre sourire et gravité, que va ce beau roman de Jean-Paul Dubois. Fluide, piquant, cocasse. Triste et amusant à la fois (…) ». Source : Télérama  (Disponible en grands caractères  et en livre lu)

Best-seller  / Isabelle Flükiger – 2012
Best-seller, quatrième roman de l’auteure suisse-romande Isabelle Flükiger, s’ouvre tel un conte fantastique. Gabriel, chien au nom archangélique, fait soudainement irruption dans la vie de la jeune narratrice. Or, cet animal possède la qualité de faire le bonheur ou le malheur de ses propriétaires transitoires. Si, en effet, des personnages annexes, tel Saïd, un réfugié politique kurde, ou encore la vieille mère d’un voisin exécrable, trouvent l’amour ou la fortune, la narratrice et son compagnon perdent, en revanche, leurs emplois respectifs. « Un conte tendre et lumineux » écrit 30 millions d’amis. Prix 2012 de la Société Centrale Canine.

Un chien pour Noël  / Greg Kincaid ; traduit de l'anglais – 2009
Lorsque Todd, jeune homme mentalement retardé, amoureux des animaux, vivant toujours chez ses parents, apprend le projet du refuge pour animaux de sa ville de proposer un foyer pour chaque chien lors des fêtes, il insiste pour que ce soit là son cadeau de Noël. Son père George se montre plutôt réticent - ses expériences avec des chiens se sont toutes terminées malheureusement - mais finit par accepter. Alors que le chien parfait intègre joyeusement la petite famille, Todd se met en tête de placer toutes les autres bêtes. Une formidable chaîne de la solidarité « esprit de Noël » se met alors en place. Et ce sont ceux qui en doutaient le plus qui profiteront le plus de ce magnifique élan d'humanisme animalier.... Emotion et happy end. Premier roman.

EMOTION (toujours)

 

Croc-blanc  / Jack London – 1906
Dans ses romans animaliers, Jack London dépeint de façon somme toute bien crue des destins souvent faits de cruauté et de violence. Heureusement, à la fin, les choses s’adoucissent… Croc-Blanc est un jeune loup du Grand Nord. Il y rencontre des Indiens qui tentent de le domestiquer. En proie à la méchanceté des hommes et des chiens de traîneau, Croc-Blanc refuse d'être dompté. Pour se défendre, il devient féroce. Mais un jour, il connaît l'affection d'un maître juste. Aussi disponible en format poche  et sous le titre White Fang en langue originale.Sous forme de film d'animation, Croc-Blanc va être de nouveau adapté au cinéma en 2017.

- L’appel de la forêt  [aussi traduit sous le titre : L'Appel sauvage] / Jack London. Traduit de l’américain – 1903
Le roman relate comment un chien domestique, vendu à la suite d'un concours de circonstance comme chien de traîneau à l'époque de la ruée vers l'or, revient à ses instincts naturels une fois confronté aux pièges et à la rudesse du territoire du Yukon. Vous pouvez rechercher par titre pour découvrir les différentes éditions disponibles à la BDA. Aussi disponible en langue originale ou en livre lu (jeunesse).

Véra  / Noëlle Loriot – 1999
Pour Anne Fortin, au début, Véra n'était qu'une chienne comme les autres, un boxer adopté par son second mari et imposé au centre de leur foyer. Mais jusqu'où peut-on aller pour l'amour d'un chien ? « Un roman d'une tendresse profonde et violente qui confirme la diversité des talents de romancière de Noëlle Loriot (1925-2009) » peut-on lire sur un blog signé Kimcat. L’auteur a signé des romans à suspense sous le pseudonyme de Laurence Oriol.

Le chien gardien d'étoiles  / Takashi Murakami. Traduit du japonais – 2011 (manga)
Dans une carcasse de voiture, le corps sans vie d'un homme, mort depuis plus d'un an, est retrouvé ainsi que celui d'un chien, mort depuis trois mois à peine. Un assistant social décide de reconstituer la vie de ces deux êtres jusqu'à leur fin, et en même temps, il se remémore sa propre histoire avec le chien de son enfance. Un roman graphique sur la dureté de la société. Une histoire triste, belle et tendre (snif !). Un tome 2, plus souriant, lui fait suite. 

Belle et Sébastien  / Nicolas Vanier – 2013; avec la collaboration de Virginie Jouannet ; d'après l'oeuvre éponyme  de Cécile Aubry. Le titre de Nicolas Vannier est aussi proposé en grands caractères.
Cinquante ans après le feuilleton télévisé (et un dessin animé !) qui a passionné la France , l'auteur a proposé au cinéma, une nouvelle lecture de Belle et Sébastien, l'histoire d'amitié entre un orphelin et sa chienne des Pyrénées, au cœur de la Seconde Guerre mondiale.

 

COMEDIE ROMANTIQUE

 

La fille qui cherchait son chien (et trouva l'amour)  / Meg Donohue 2015Une jolie psy qui ne tourne pas rond. Une ado qui parcourt inlassablement les rues de la ville à la recherche de son chien. Un garçon amoureux en secret qui la suit. Une famille un brin bancale. Un séduisant célibataire qui fuit les sentiments…Dans ce 
roman décalé et rafraîchissant, où bat le cœur de San Francisco, l’auteur brasse une galerie de portraits drôles et attachants où chaque personnage, toujours relié aux autres, cherche son chien à sa manière : avec nostalgie, avec passion, avec vulnérabilité… et finit par se trouver lui-même et rencontrer l’amour. 

En attendant Doggo  / Mark Mills – 2016
Dan vient de perdre son travail et sa petite amie le quitte en lui laissant Doggo, un chien entre le pékinois et l'épagneul dont elle s'était entiché quelques semaines plus tôt. N'ayant aucune affection pour l'animal qu'il trouve affreux, il décide de le confier à la SPA. Pris de remords, il finit par le garder sans savoir que Doggo va lui offrir la clé d'une nouvelle vie. Sympathique comédie romantique.

Jules  / Didier van Cauwelaert - 2015
Zibal, vendeur de macarons à l'aéroport d'Orly, tombe amoureux d'une cliente aveugle, Alice, accompagnée de son chien, Jules. Après avoir été opérée des yeux, Alice recouvre la vue et disparaît. Jules est affecté à un autre aveugle, qui le maltraite. Le chien fugue et se réfugie chez Zibal, mais lui fait perdre emploi et logement... Une comédie romantique (souriant, donc). (également disponible en grands caractères).

 

HUMOUR

Un chien dans la soupe  / Stephen Dobyns. Traduit de l’américain – 1993
Michael Latchmer est le héros d' 'Un chien dans la soupe'. Le chien, Jasper, c'est celui de Mrs Hugues. Mrs Hugues est là mère de Sarah. Sarah est une blonde séduisante, réparatrice d'ordinateurs et dotée d'une main artificielle depuis qu'un ordinateur amoureux a tenté de l'aspirer jusqu'au fond de son disque dur. Pour Sarah, pour consoler Mrs Hugues dont le chien est le dernier souvenir de son mari décédé, ou encore parce que cette Mrs Hugues lui rappelle son institutrice, Latchmer accepte de trouver une sépulture à Jasper, qui vient de succomber suite à une indigestion d'anchois. C'est le début d'une longue nuit dans un taxi new-yorkais, sous la conduite approximative de Jean-Claude, chauffeur haïtien, et d’une quête obsédante, fabuleusement drôle et cynique. Le FigaroScope.-          

Avec mon chien  / October Jones - 2014
La correspondance par sms entre un chien et son maître. Le chien, un bulldog anglais, raconte à son maître ce qu'il fait de sa journée, pendant que ce dernier est au travail. Drôle, je l'avais fait passer à Lady S qui a beaucoup ri ! 

Ma vie de chien : Les conseils de Maxwell Woofington pour vivre avec les humains en restant maître du jeu / propos recueillis par Mark Leigh, traduit de l’anglais - 2016
L'auteur se met dans la peau d'un chien pour expliquer les stratagèmes à connaître pour manipuler ses maîtres. Entre le bain, les règles d'or pour quémander avec succès ou les colliers à la mode, Max, le cocker anglais décrit avec humour son univers. Electre 2016. Humour, donc.

Les amours de Sailor le chien  / Jean-Pierre Otte – 2008
À lire le récit de sa vie, de son adoption jusqu’à sa vieillesse tranquille, Sailor méritait bien d’être élevé au rang des héros donjuanesques qui peuplent la littérature. […] Au-delà des tribulations sexuelles de Sailor, ce livre inclassable et plein d’humour est aussi une réflexion sur nos tabous. Chaque anecdote concernant les aventures de Sailor, touchante ou drôle, toujours savoureuse, délivre un point de comparaison entre les amours canines et celles des humains. Entre leçons de choses, livres érotiques, méditations philosophiques et manuels de dressage, les savants récits animaliers de Jean-Pierre Otte, toujours récréatifs, nous apprennent aussi à regarder d’un œil nouveau l’animalité qui est en nous. Source : 30millionsdamis.fr.

 

Bon, c’est les vacances, lâchons-nous :

 

Létal pet – genre : devinette Carambar (pour les plus de 8 ans seulement)

Un humain prend un bain dans sa baignoire avec son chien. Il meurt noyé par le pet du chien. De quelle race était le chien ?

Réponse : Un pékinois (un pet qui noie)

 

Après « Maf le chien » (voir plus haut)…

 

… Paf Le Chien (poème triste en 2D)

C’est l’histoire d’un chien qui traverse la route

Une voiture passe

Et Paaaf ! le chien.

------------

Bon été (en l’espérant pas trop… caniculaire*) !

*Canicule. Nom féminin. Du latin canicula (« petite chienne »), Canicula étant également l'un des anciens noms de l’étoile Sirius [rechercher dans notre catalogue le sympathique roman éponyme de Jonathan Crown]. Les périodes de grande chaleur furent ainsi nommées parce qu’on les attribuait à l’influence de Sirius. En effet, pendant l’Antiquité, au cours de la période annuelle du 24 juillet au 24 août, cette étoile se couchait et se levait en même temps que le Soleil.

Source (très pratique)  : https://fr.wiktionary.org