La bande dessinée de reportage, un autre regard sur le monde

La BD reportage est un genre singulier et varié, à mi-chemin entre le journalisme, la fiction et le dessin. Dessinateurs et scénaristes puisent leur inspiration dans l’actualité, portent un regard et un trait sur le réel. Un genre de plus en plus plébiscité par les lecteurs !

Depuis sa naissance au XXe siècle, la bande dessinée a entretenu des liens étroits avec le journalisme. Cependant, l’essor de la BD de reportage et d’actualité date réellement d’une vingtaine d’années, avec comme précurseurs Joe Sacco (Palestine, édité en France en 1996) et Art Spiegelman (Maus, édité en France de 1986 à 1991). Depuis les années 1990, plusieurs auteurs se sont emparés de ce genre avec talent, explorant de nouveaux territoires : Etienne Davodeau (Rural !), Emmanuel Guibert (Le photographe) ou encore Guy Delisle (Pyong-yang). En ressortent des témoignages passionnants et éclairants sur notre société qui marquent durablement le lecteur.
Depuis 1994, un jury de journalistes  France Info décerne chaque année le Prix de la "Bande dessinée d’actualité et de reportage". L'album Love story à l’iranienne de Jane Deuxard et Deloupy, paru aux éditions Delcourt, l’a emporté en 2017 !

 

Notre sélection BD de reportage

Kobané calling de Zerocalcare (Cambourakis, 2016)
Mandaté par le journal italien L'Internazionale, l’auteur de BD Zerocalcare part aux confins de la Syrie, à Kobané et nous livre un reportage dessiné sincère, tentant de retranscrire la complexité de ce conflit.
 
Cher pays de notre enfance de Etienne Davodeau, Benoît Collombat (Futuropolis, 2015)
Une enquête dessinée remarquable sur les « années de plomb » de la Ve République, celles des assassinats du juge Renaud et du ministre Robert Boulin. Le journaliste Benoît Collombat (déjà auteur d’une contre-enquête sur l’assassinat du ministre R. Boulin) signe avec le dessinateur Etienne Davodeau une enquête très fouillée et éclairante sur ces épisodes sombres de notre histoire, dont certaines affaires restent encore sensibles aujourd’hui.
 
Au cœur de Fukushima : journal d'un travailleur de la centrale nucléaire 1F (tomes 1 à 3) de Kazuto Tatsuta (Kana, 2016)

Suite à la catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima, le mangaka Kazuto Tatsuta décide de se faire engager (sous un pseudonyme) en tant que travailleur-déblayeur et par la suite de raconter cette expérience en manga. Un témoignage captivant sur l'après-Fukushima et le quotidien de ces hommes simples et courageux, travaillant à nettoyer ce désastre.
 
Les nouvelles de la jungle (de Calais) de Lisa Mandel et Yasmina Bouagga (Casterman).

Cet album fait partie de la collection « Sociorama » chez Casterman, qui réunit BD et sociologie : d’un côté la sociologue Yasmina Bouagga, de l’autre la dessinatrice Lisa Mandel (à qui l’on doit HP, une série marquante sur la psychiatrie en France au XXe siècle). Pendant 9 mois, les auteures se sont rendues dans la jungle de Calais et témoignent avec humour (malgré la situation) de la détresse de femmes, d’enfants et d’hommes qui ont fui la guerre, cependant pleins d'espoir en un avenir meilleur.
 
Gérard : cinq années dans les pattes de Depardieu de Mathieu Sapin (Dargaud, 2017)

Après les reportages dessinés dans les coulisses de l’Elysée, du journal Libération ou encore sur le tournage du film Gainsbourg, vie héroïque, Mathieu Sapin poursuit son travail dessinateur-reporteur au côté cette fois-ci de notre « Gégé national ». Dans cet album, l’auteur raconte avec humour et sincérité les moments passés en compagnie de l’acteur dans son hôtel particulier à Paris ou dans ses voyages du Portugal à la Russie entre 2012 et 2017. Un portrait inédit et touchant.
 
S’enfuir : récit d’un otage de Guy Delisle (Dargaud, 2016) 
Inspiré d'une histoire vraie, le récit d'une prise d'otage d’un responsable d’une ONG dans le Caucase en 1997 et les 111 jours de captivité qui ont suivi. Un roman graphique intense, qui plonge le lecteur au plus près de cet enfermement. Depuis plus de 15 ans, l’auteur québécois Guy Delisle porte un regard attentif et décalé sur le monde (Chroniques de JérusalemChroniques birmanesPyongYang…)
 

Revue et BD : un regard neuf sur l’actualité

La Revue dessinée 
Lancée depuis 4 ans, La Revue dessinée, c’est plus de 220 pages de reportages, de documentaires et d’enquêtes en bande dessinée, née de la volonté d’auteurs de proposer un regard neuf sur l’actualité. Des sujets variés, réalisés par un duo journaliste-dessinateur proposant un traitement original tant d’un point de vue graphique qu’éditorial. La Revue Dessinée est aujourd'hui tirée à plus de 20 000 exemplaires. Elle compte près de 6 000 abonnés et trois fois plus de lecteurs. Forte de son succès, la Revue dessinée développe d’autres projets ambitieux et s’associe notamment aux éditions La Découverte pour lancer une collection intitulée « Histoire dessinée de la France ».
Topo 
Comment parler d’actualité aux adolescents ? En 2016, la Revue dessinée lance sur le même concept Topo, une revue bimestrielle d’actualité en bande dessinée pour les moins de 20 ans, « ayant pour objectif de développer un sens critique et citoyen chez un public en plein apprentissage ». Sous forme de grands reportages, de chroniques ou de vulgarisations scientifiques, Topo décrypte le monde contemporain avec des sujets d’actualité qui s’imposent et d’autres plus décalés. Une excellente revue à faire découvrir à vos ados !

 

 

Pour approfondir...

Bande dessinée de reportage : histoire, actualité, société sous la direction de Laurent Lessous (Editions Scérén, CRDP Poitou Charentes, 2011)
Une réflexion pédagogique autour de la bande dessinée d’actualité et de reportage, à travers une sélection de titres BD marquants, d’études de séquences et bien d’autres outils d’analyse. Un documentaire adapté aux élèves de collège et du lycée.