STAGE DE LITTÉRATURE AVEC L'ÉCRIVAIN ÉRIC VUILLARD

Date de l'évènement: 
Samedi 18 Octobre 2014 - Dimanche 19 Octobre 2014
Samedi 18 et dimanche 19 octobre. A la Maison du Banquet & des générations, abbaye de Lagrasse.

LA LITTÉRATURE : FICTION OU RÉALITÉ ? « ET SI LA LITTÉRATURE VISAIT À DÉFAIRE LA FABLE ? »

L’écrivain Éric Vuillard propose durant deux jours (le week-end des 18 et 19 octobre 2014, durant les vacances scolaires d’automne) un stage de Littérature.

Il s’agira de partager avec l’auteur une approche à contre-courant de ce qu’est la littérature, à partir d’une lecture commune d’un choix de grands textes, proposé par Éric Vuillard, car ils ont constitué – et constituent – pour lui des moments décisifs de son parcours de lecteur et d’écrivain.
« On entend souvent dire que la littérature est un exercice d’imagination, une fable. Et si, au contraire, s’adossant à notre désir de comprendre, la littérature visait avant tout à défaire la fable ? Si sa plus grande ambition ou son premier penchant n’était pas la fiction mais de rendre compte de la réalité ? Et si la fiction tenait davantage au discours dominant, dont l’une des fonctions est de nous raconter, le plus sérieusement du monde, des salades ?
A travers des lectures de Villon, Manzoni, Melville, Dos Passos et Jean-Paul Michel, des discours de Faulkner et des écrits théoriques de Döblin, nous allons tenter de raconter cette autre histoire. » (Éric Vuillard).


Éric Vuillard, né en 1968 à Lyon, est écrivain et cinéaste. Il vit actuellement à Rennes. Il est l’auteur de six livres, Le Chasseur (Michalon, 1999) et aux éditions Léo Scheer : Bois vert (2002), Tohu (2005)et Conquistadors (2009), récompensé parle prix Ignatius J. Reilly 2010. Il a publié en 2012 deux récits aux éditions Actes Sud, La Bataille d’Occident et Congo.
Il a réalisé deux films, L’homme qui marche (2007) et Mateo Falcone (2009) – une adaptation de la nouvelle de Prosper Mérimée.

À propos de Congo : « Belle et riche de fulgurances, cette écriture, parfois tremblante d’émotion, nous entraîne de la conférence de Berlin (1884), où l’Europe se partagea l’Afrique, à la jungle… Vuillard écrit comme Goya peignait la guerre ; il est aussi juste dans la compassion que dans l’anathème et parvient à sortir de l’oubli à la fois les crimes commis et leurs pauvres victimes. ». Olivier Pascal-Mousselard, Télérama

« Commencée dans le ricanement, l’histoire finit par tordre d’émotion le lecteur. Comment fait Éric Vuillard ? » Alain Nicolas, L’Humanité.

Son dernier roman, Tristesse de la terre – Une histoire de Buffalo Bill Cody, est paru en août 2014, chez Actes Sud. Il fait partie des quinze romans sélectionnés pour le Prix Goncourt 2014.

La participation au stage nécessite une inscription préalable.

Tarif : 20 €, tarif réduit 10 € (pour les personnes allocataires d’un minimum social : ASS. RSA, minimum vieillesse)

Horaires : les deux journées de 10 h à 17 h.

Renseignements auprès de la Maison du Banquet & des générations :

04 68 32 63 89

lamaisondubanquet@orange.fr

www.lamaisondubanquet.fr