Nouvelles offres artistiques sur le territoire audois

Le Conservatoire à rayonnement départemental Le Grand Narbonne et la Fabrique des Arts, Conservatoire à rayonnement intercommunal de Carcassonne Agglo, soutenus par le Département dans le cadre du Schéma Départemental de Développement des Enseignements Artistiques (SDDEAA 2014-2018), participent pleinement à la mise en œuvre d’un enseignement artistique de qualité, qu’il s’agisse de sensibiliser les plus jeunes à la pratique orchestrale ou d’ouvrir de nouveaux champs de connaissance en direction des musiques et chants traditionnels.

Labellisé Conservatoire à Rayonnement Départemental (CRD)  en Juillet 2014, le Conservatoire du Grand Narbonne,  a souhaité mettre en œuvre de concert avec l’Education nationale une initiation aux pratiques musicales qui s’inscrit dans l’esprit du dispositif  « Orchestre à l’école ».Le projet s’est construit en s’appuyant sur le souhait de valoriser les instruments d’harmonie et d’initier de jeunes élèves à une véritable pratique artistique. Mais, au-delà de l’objectif annoncé :   valoriser les instruments d’harmonie, l’enjeu est également de lever les barrières sociales, culturelles et symboliques, de favoriser à la fois l’estime de soi et de développer l’esprit de groupe par une pratique collective.

Cinquante élèves de classes de CM1, répartis entre deux écoles élémentaires situées sur deux territoires géographiques distincts, Mathieu Peyronne à Narbonne et Yvan Pélissier à Cuxac d’Aude, bénéficient de ce dispositif reposant sur le volontariat de l’ensemble des participants et des conditions matérielles favorables : salles adaptées aux répétitions,  au stockage des instruments ou intégration dans le projet d’école.  Ces mêmes élèves pourront  s’ils le souhaitent poursuivre leur apprentissage en intégrant les Classes à Horaires Aménagés Musique (instrumentales) mises en place au Collège Victor Hugo à Narbonne.
L’école Mathieu Peyronne accueille l’orchestre des bois (flûte, clarinette, saxophone, hautbois, basson) et l’école Yvan Pélissier l’orchestre des cuivres (trompette, trombone, tuba, cor) et percussions.
Le projet artistique mené parallèlement au sein des deux établissements scolaires permettra de réunir les deux formations instrumentales pour constituer un orchestre d’harmonie qui présentera en fin d’année le résultat d’un travail pédagogique mené tout au long de l’année scolaire. En effet, les élèves bénéficient le mercredi matin d’une heure de travail par pupitre, dans cinq salles différentes, soit cinq élèves par salle, encadrés par un enseignant spécialisé dans l’instrument considéré. Par ailleurs, une heure hebdomadaire est consacrée au travail d’orchestre.
Les instruments, pupitres et partitions sont prêtés à chacun des élèves participants par le Conservatoire. Ce ne sont pas moins de cinquante instruments qui sont donc gratuitement mis à disposition.
Par ailleurs,  si le dispositif mis en œuvre autour de la pratique musicale mobilise des capacités d’attention, de mémorisation et montre son impact sur les apprentissages fondamentaux des jeunes enfants, il favorise également le sentiment d’appartenance au groupe, l’augmentation d’intérêt pour les valeurs culturelles.
Enfin, il s’inscrit dans le socle commun de connaissances et de compétences tel que défini par l’Education nationale encourageant les compétences civiques, sociales, l’autonomie et l’initiative, favorise le lien et le travail en réseau entre établissements scolaires et établissements d’enseignements artistiques et participe ainsi de leur rayonnement respectif sur un territoire.

Pour tous renseignements, contacter le Conservatoire à rayonnement départemental Le Grand Narbonne : conservatoire@legrandnarbonne.com 
Accueil téléphonique : 04 68 58 10 80

Scottish, mazurka, accordéon diatonique, bourrée, polka, bodega, musique irlandaise … Derrière cet inventaire à la Prévert se tiennent quelques-unes des danses, musiques ou encore variétés d’instruments dont la transmission singulière s’inscrit dans le cadre du nouveau département pédagogique de musiques traditionnelles de la Fabrique des Arts, Conservatoire de Carcassonne Agglo.
Les objectifs de ce nouveau département pédagogique ? Transmettre et faire vivre un patrimoine culturel et artistique caractérisé par une grande diversité formelle et esthétique d’une région ou d’un pays à l’autre ; patrimoine non figé mais pleinement destiné à être transmis et par là-même recréé en permanence en fonction du milieu, des communautés, ou groupes qui le pratiquent. On se souvient d’ailleurs que la redécouverte  des musiques, chants et danses traditionnels dans les années 70-80, fut en grande partie  l’œuvre d’un tissu associatif local qui, généralement bien implanté dans les régions, effectua un travail de collecte considérable, notamment en l’absence le plus souvent de documents écrits et de partitions.

De ce fait, l’apprentissage est essentiellement oral qu’il s’agisse de s’approprier des chants à danser, des musiques issues du répertoire de bal, des fêtes traditionnelles ou des temps d’improvisation. L’enseignement se fait, concrètement, au travers de différents modules qui accueillent adolescents et adultes pratiquant un instrument ou le chant traditionnel. Il demande de la curiosité, l’envie de découvrir son instrument d’une autre manière, d’aller vers des répertoires nouveaux en considérant le contexte culturel dont ils sont issus. Parallèlement, les élèves bénéficient de cours complémentaires dans le département Culture et créativité car les fondamentaux de la notation musicale demeurent un atout dans leur formation.

De plus, dans le cadre de la mise en œuvre du département des musiques traditionnelles, le Conservatoire de Carcassonne Agglo a souhaité travailler en réseau avec les associations locales, particulièrement au cours de stages, partenariat indispensable au développement et à la pérennisation des actions culturelles ainsi qu’à la vie artistique des territoires.

Pour tous renseignements, contacter le pôle Conservatoire de La Fabrique des arts : info.conservatoire@carcassonne-agglo.fr 
accueil téléphonique : 04.68.10.56.35. (nouvelles inscriptions dès juin 2016).