Les films fixes : un support d’enseignement dans les années 1950

Les Archives départementales de l’Aude viennent de faire l’acquisition d’une collection de films fixes (sous-série 39 Fi) utilisés dans les années 1950 comme support d’enseignement.

Créé en 1923, le film fixe est un rouleau de pellicule de 35 mm constitué de vues positives d’une longueur de 50 à 130 cm. Il remplace avantageusement la lanterne magique et ses plaques de verre et permet à l’enseignant d’illustrer ses cours en projetant des images adaptées à ses enseignements. Grâce au vote de la loi Barangé (28 septembre 1951), de nombreuses écoles peuvent s’équiper et faire l’acquisition des films produits par de nombreuses maisons d’édition : les Editions nouvelles pour l’enseignement, l’Office de Documentation par le Film, Editafilms, la Bonne Presse, etc. Par ailleurs, de nombreux films sont « sponsorisés » et « expédiés gratuitement sur simple demande » aux enseignants, soit par des organismes ministériels ou paragouvernementaux (Comité de Lutte contre l’Alcoolisme, Croix-Rouge, etc.) ou des groupes industriels (c’est le cas par exemple d’un film pour la sécurité routière financé par Mobil, d’un film sur la cuisine à travers les âges sponsorisé par la société Végétaline, d’un film sur le biscuit offert par la société La Basquaise). Ils ne sont pas alors conçus dans le cadre des programmes scolaires et n’y répondent de ce fait que marginalement. Ils ont des objectifs essentiellement économiques et d’intégration de la jeunesse dans le monde professionnel.

Ces films sont généralement consacrés à l’enseignement de l’Histoire, de la Géographie et des « Sciences Appliquées ». Pratiquement aucun film n’est destiné à l’enseignement du français ou des mathématiques. Des livrets facilitent l’exploitation pédagogique des films. Les films fixes sont aussi bien employés dans les écoles maternelles, les écoles primaires et les collèges. Ils sont un support pour le cours des enseignants qui peuvent construire à partir des images présentées leur commentaire.

L’utilisation des films fixes est de courte durée. Dans les années 1960-1970, ils sont remplacés avantageusement par les diapositives.

Pour en savoir plus :

Coralie Goutanier et Julien Lepage, « Le film fixe : une source à découvrir », dans Histoire@Politique 1/2008, p. 18-18. URL : www.cairn.info/revue-histoire-politique-2008-1-page-18.htm

Pierre Guibbert, « Le « film fixe », vecteur d’une pédagogie impure », Tréma [En ligne], 2 |  1992, mis en ligne le 01 décembre 1992. URL : http://trema.revues.org/2414

Didier Nourrisson, « Une histoire nationale et locale des films fixes d’enseignement », Tréma [En ligne], 41 |  2014, mis en ligne le 01 juin 2016. URL : http://trema.revues.org/3127

Rubrique: